La ménopause chez les hommes existe ; cela s’appelle l’andropause. Cette situation est physiologique, normale, comme chez la femme. Elle est le résultat d’une diminution progressive du taux de testostérone dans le sang. C’est un processus plus discret chez l’homme, car chez la femme les règles disparaissent, mais dans les deux cas, il s’agit d’un changement hormonal. L’andropause débuterait à une période similaire à celle de la ménopause chez les femmes, soit entre 45 et 55 ans.

L’andropause implique une série de changements, tels que la réduction de la masse musculaire, perte de cheveux, diminution du désir sexuel et une augmentation de la graisse corporelle ; ainsi que des changements psychologiques tels que de l’anxiété, irritabilité, difficultés pour se concentrer et, dans certains cas, dépression. C’est une période au cours de laquelle le risque de certaines maladies, telles que l’ostéoporose et les altérations cardiologiques, augmentent.

Tandis que la ménopause implique une stérilité chez la femme, chez l’homme ce n’est pas le cas ; même s’il y a une perte de fertilité, il peut continuer à avoir des enfants jusqu’à un âge avancé. Cependant, il ne faut pas oublier que le spermatozoïde est une cellule du corps qui vieillit également, ce qui fait augmenter les risques lors de la conception.