L’endométriose est un processus généralement bénin. Il s’agit de la localisation du tissu situé à l’intérieur de l’utérus (endomètre) à l’extérieur de celui-ci, pouvant se trouver dans les ovaires, dans les trompes de Fallope, dans l’intestin, dans la vessie, dans les bronches, etc. S’il se situe dans le muscle de l’utérus, dans le myomètre ou dans la matrice, on parle alors d’adénomyose. Ce tissu peut se développer à chaque cycle et former des kystes d’endométriose.

Quels sont ses symptômes ?

Douleur abdominale, règles abondantes très douloureuses, saignements en milieu de cycle et douleur intense pendant les rapports sexuels.

Cependant, chez certaines femmes, on le trouve lors d’une échographie, car elles ne présentent pas toutes des symptômes. Il se peut que le premier symptôme soit l’infertilité, ou une difficulté à obtenir une grossesse, causée par des modifications de l’ovulation et de l’implantation de l’embryon dans l’endomètre utérin.

Il n’existe pas de traitement curatif, mais il existe des traitements contre la douleur, des traitements hormonaux pour enrayer son évolution, des traitements pour obtenir une grossesse ainsi que des traitements chirurgicaux.

Il est souhaitable de ne pas faire recours à la chirurgie avant que la femme ne soit enceinte. Surtout s’il y a une endométriose ovarienne, car à chaque intervention nous perdons du tissu ovarien, ce qui diminue la possibilité de produire des ovules, nécessaires pour obtenir une grossesse.

Chez CER nous sommes habituées à traiter cette pathologie car il s’agit d’un processus qui diminue les possibilités de gestation. Chaque fois que la femme est en période fertile, nous recommandons un traitement pharmacologique ainsi qu’un traitement de reproduction par fécondation in vitro (FIV / ICSI). Dans tous les cas, l’évaluation et le traitement sont effectués de manière personnalisée pour chaque femme.