La biopsie testiculaire est une intervention chirurgicale qui consiste à retirer un petit morceau de tissu des testicules. Ce test, en plus de nous permettre trouver des spermatozoïdes qui seront utilisés plus tard dans une technique de procréation assistée, peut nous aider à diagnostiquer la cause de l’infertilité.

La biopsie testiculaire peut être réalisée à des fins reproductifs ou de diagnostic. Par rapport à sa finalité reproductive, nous l’utilisons lorsque nous ne trouvons pas de spermatozoïdes dans l’éjaculat, lorsque le taux de fragmentation de l’ADN du sperme éjaculé est élevé ou lorsque le mécanisme de l’éjaculation est altéré. Par rapport à sa finalité diagnostique, nous utilisons cette technique lorsque nous voulons connaître la cause de l’absence de sperme dans l’éjaculat ou lorsqu’on suspecte d’un processus invasif.

Au cours de cette opération, un tissu est extrait des testicules contenant les tubules séminifères, à partir duquel le sperme sera obtenu. La procédure d’obtention du sperme en laboratoire est très méticuleuse, car à l’intérieur des tubes séminifères, en plus du sperme, il existe d’autres types de cellules qui peuvent entraver la visualisation du premier. Ceci, ajouté au fait que dans ces situations, on retrouve souvent des spermatozoïdes matures et à faible mobilité, rajoute une difficulté à la procédure, d’où l’intérêt qu’elle soit réalisée par un expert.

La biopsie testiculaire à des fins de reproduction a pour but la recherche de sperme. Dans ces cas, les spermatozoïdes obtenus sont utilisés dans le cadre d’un traitement de procréation assistée pour féconder un ovule par fécondation in vitro avec micro-injection du sperme.

 

Retrouve-t-on toujours des spermatozoïdes dans la biopsie testiculaire ?

La probabilité de trouver du sperme pouvant être utilisé dans une technique de procréation assistée est élevée, mais pas absolue. La possibilité de les trouver dépendra de la cause qui a causé leur absence dans l’éjaculat. Si la cause est la présence d’une obstruction, spontanée ou provoquée par une vasectomie, la probabilité de trouver du sperme est élevée, ainsi que dans les cas d’éjaculation altérées. Dans les situations non obstructives, la possibilité d’obtenir du sperme est plus faible car, dans ces cas, la quantité de sperme dans le testicule est plus faible. Néanmoins, la biopsie testiculaire est toujours conseillée.

 

Considérations préliminaires pour une biopsie testiculaire.

Avant de subir une biopsie testiculaire, le patient doit être pleinement informé des possibilités existantes dans son cas spécifique et de la méthodologie de la procédure. Le patient doit également envisager la possibilité d’utiliser une technique de reproduction permettant de féconder les ovules de sa partenaire. Cette technique est la micro-injection de sperme (ICSI).

Une fois que ces considérations ont été prises en compte, le patient doit également savoir qu’il s’agit de la seule option permettant d’obtenir une descendance génétiquement associée.